Bienvenue sur Mangakusei ! Choisissez votre école (Inu ou Neko), passez de supers moments dans la villa Gakusei, profitez pleinement de vos vacances dans l'une des 3 zones, participez aux rencontres sportives et faites plein de nouvelles rencontres !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 It's a new done, it's new day, it's a new life... (welcome :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akane Shinmen
Etudiant(e)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Âge virtuel : 18
Spécialisation : biologie
A savoir : Son passé sera la seule source valable pour parvenir à le déstabiliser correctement Very Happy
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: It's a new done, it's new day, it's a new life... (welcome :D   Dim 28 Déc - 23:14

(Avertissement : il est très improbable que l'on s'éternise avec moi sur un sujet Very Happy Les rencontres avec de strictes inconnus sont souvent brèves, voir plus, mais encore plus important elles sont lourdes en informations, impressions, considérations... donc même si ça dure que le temps de 4 posts ça vaudra le coup Very Happy)

Feeling good


Ce n'était pas l'enfer blanc, mais le nappage neigeux rendait encore plus monotones les rues : immaculées mais désertées. Pas étonnant quand on constate que toutes les allégorie de la pureté figurent au bans de l'attrait humain. On aime pas ce qui est pur, ou du moins on ne l'aime plus passé la petite enfance.

Akane ne faisait pas exception, accoudé dans la voiture, le regard perdu quelque part dehors, il ne faisait pas attention à la neige, parfait désintérêt. Le taxi avançait prudemment dans les rues, le chauffeur silencieux s'arrêta devant la villa calmement. Il se tourna vers le blondinet pour lui signaler qu'ils étaient arrivés. Ce dernier lui lacha un demi-sourire, celui qui signifiait "t'es bien gentil mon coco, mais j'suis pas niais." qu'il ponctua en tendant indifférement une liasse de billets.

Il s'extirpa de la voiture non sans peine, le froid assaillit instantanément son visage qui s'empourpra malgré l'épaisse écharpe en laine qui lui enrubannait une bonne partie du visage. Sa main gantée prit appui sur le toit du carosse et le jeune adulte jeta un premier regard sur ce qui allait être sa nouvelle résidence. Un regard mitigé, pas vraiment d'espoir, pas d'envie ni de haine. Ce genre de regard légèrement empreint d'appréhension que l'on jette sur ce qui découle d'un choix nouveau.

Dans l'architecture de cette villa, il voyait son avenir, il ne savait pas s'il devait lui sourire, la conspuer ou s'y précipiter...
Le chauffeur lui tandis sa valise avec défférence, Akane ne la prit pas et fît pivoter sa tête de manière éloquente "pose la moi sur le parvis.", le chauffeur s'exécuta.

Akane frissonna et tira un peu sur les pans de son 3/4 pour amenuiser le courant d'air. Il réhaussa un peu son col de chemise pour finir de protéger son cou et tira aussi un peu sur son pull pour coordonner l'ensemble.
Le jeune Shinmen resta encore quelques secondes à fixer la batisse avant de claquer sa portière et de contourner la voiture pour s'approcher. Il s'arrêta sous le porche aux côtés de son pilote.

Il prit enfin le temps de l'observer, un homme dans la quarantaine, l'air un peu hagard et perdu, grisonnant, le visage marqué par la fatigue. Son métier? Sans aucun doute une reconversion après avoir été licencié d'une quelconque firme. Schéma classique, divorce, dépression puis tentative de ressurgir, nouvel emploi : chauffeur de taxi.
C'est probablement sa chemise qui le trahissait, encore belle, de plutôt bonne facture, ponctué d'une cravate noué sans attention, mais à la manière des salary-men. Sa facilité à obéir à des injonctions peu polies et ses bonnes manières corroborait la théorie.

Akane fort de son constat ne fut pas pour autant pris de quelconque pitié. Il pressa la sonnette et entendit un son désagréable emplir le bâtiment.
En se retournant à nouveau vers l'homme, il le considéra comme étonné qu'il ne soit pas déjà parti. En fait il tenait toujours sa valise pour ne pas que la neige humidifie la toile.

En attendant qu'on lui ouvre, Akane allait donc s'intérresser un peu à cet inutile bougre.

"Vous travailliez où avant?"


Le petit homme sortit de sa torpeur, comme s'il était stupéfié que son client puisse s'intérresser à lui voir carrément lui adresser la parole.

"J'étais comptable, une petite SA dans l'exportation de tofu... Un grand groupe nous a racheté il y a 6 mois, il a attendu un peu puis nous a tous limogés au fur et à mesure."


Bien que rien ne soit sur, Akane y vit la encore la preuve qu'il serait indéfiniment poursuivi par son passif. Il était la peste de bien des gens, son père lui avait fait part à New York de la nouvelle politique de Shinmen : "il s'agit de s'investir plus dans l'agroalimentaire, voirmême l'eau mon fils, bientôt ce genre de denrées auront un véritable prix, il s'agit d'être les premiers sur le filon, s'assurer un monopole."
Venant de son père, Akane s'était limite attendu à l'achat du Canada et de ses ressources...

Le blondinet sourit enfin de manière sincère à son chauffeur, sincère et las en fait.
Il glissa une enveloppe dans la veste de l'homme occupé à tenir la valise. Son dernier cachet pour Hilfliger Denim, de quoi s'assurer que l'homme puisse vraiment sortir de ce mauvais pas.

"Merci pour la course." acheva l'européen en s'emparant de sa valise sans politesse.
L'homme était congédié, il partit sans demander son reste et sans regarder l'enveloppe, la voiture démarra et disparut avant même que quelqu'un daigna ouvrir à Akane.

Il appuya donc une seconde fois sur la sonnette avec cette fois-ci un peu plus de véhémence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alekseï Romanov
PNI
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5
Age : 29
Âge virtuel : 17 ans
Spécialisation : Mécanique
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: It's a new done, it's new day, it's a new life... (welcome :D   Mer 31 Déc - 0:19

[ Je suis prêt pour un échange court mais intense mdr, Wink ]

Un groupe étrange parcourait à pas rapide les avenues, il ne semblait même pas prendre attention aux panneaux de direction. L’air un peu louche de ces bonhommes aurait arrêté les curieux, du moins, s’ils avaient croisé quelqu’un par ce froid. Tous étaient habillés de couleurs sombres, des bottes au bonnet. Le premier tenait un étrange engin dans sa main gauche, qui aurait pu se douter que ce n’était qu’un GPS. Au centre de la troupe, deux personnes de tailles bien différentes semblaient disposer d’une sorte de halo les désignant comme les plus importants. Des mèches blondes s’échappaient du bonnet noir de l’une des silhouettes. Il était celui qui paraissait être le plus enthousiaste par sa démarche, mais également le plus jeune.

Une fois qu’ils furent sortis dans les rues, la chaleur accueillante de la grande demeure disparue très vite des joues du jeune homme. Il regarda une dernière fois là où il avait séjourné presque une année, travaillant son usage du japonais avec son professeur. Ce dernier se trouvait à présent en tête du groupe étrange qu’ils formaient. Bien entendu, Alekseï avait envie de se débrouiller seul, alors il se rendait sans parents et sans voiture à sa nouvelle vie. Seulement, comme beaucoup de personnes de son milieu, se débrouiller seul n’excluaient pas les domestiques. Il fallait bien quelqu’un pour porter la valise, un autre pour les guider, deux comme gardes du corps,…

La marche se faisait un peu longue et éprouvante, mais personne ne se plaignait. La plupart des personnages présents n’avaient pas l’autorisation de le faire, et les autres le refusaient par fierté. Loin d’être amateur de froid et de neige, le garçon oublia cependant tout inconfort lorsque le quartier des personnes « normales » apparut devant lui. La neige recouvrait les trottoirs en un voile blanc, presque parfait. Le sourire du britannique s’accentua comme celui d’un enfant tandis que ses pas accélèrent. Il en fallait vraiment peu pour le mettre de bonne humeur.

"Je sais qu’il est un peu tard pour ça, mais je voulais vous la remettre en cadeau. " murmura une voix douce à son oreille, alors que deux mains fines enroulaient son cou dans une écharpe de bonne laine.

Docile, le jeune homme interrompit sa marche, et laissa son professeur lui offrir un dernier présent. Officiellement c’était un adieu, puisqu’il avait appris ce qu’il désirait. Toutefois, le jeune britannique pensait déjà à sa prochaine visite dans la demeure des Harukaze. En un an, il s’était fait une place dans la famille. De plus, Aïko Harukaze ne pouvait que demeurer dans sa mémoire. Son jeune professeur possédait certainement une plus grande beauté que toutes ses anciennes préceptrices réunies. Cette petite femme, il l’enlaça avec douceur causant un instant de trouble parmi les gens qui les entouraient. Alekseï ne suivait pas tout à fait les convenances qu’on lui avait enseignées. Il montra cependant sa gratitude envers ceux qui l’avait accueillis à la façon japonaise, puis s’éclipsa, sa valise en main.

Quelques mètres qui le séparaient encore de la villa, ce qui lui permit d’observer à sa guise le bâtiment. Il lui semblait petit, mais ce n’était peut être qu’une simple impression. Son regard bleu furetait tout autour de lui afin de dénicher l’entrée officielle. Ce fut une silhouette qui attira finalement son regard, visiblement quelqu’un se trouvait dans la même attente que lui. Alekseï parvint à destination au moment où l’autre personne appuyait une seconde fois sur la sonnette.

"Bonjour! Je suppose que nous sommes dans le même cas. Je me nomme Alekseï Romanov." se présenta t’il un sourire chaleureux sur les lèvres, et une main tendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akane Shinmen
Etudiant(e)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Âge virtuel : 18
Spécialisation : biologie
A savoir : Son passé sera la seule source valable pour parvenir à le déstabiliser correctement Very Happy
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: It's a new done, it's new day, it's a new life... (welcome :D   Mer 31 Déc - 1:14

Akane pivota sans se précipiter vers le nouvel arrivant de noir vêtu.
Avant tout, l'habituel regard scrutateur, "l'oeil qui jauge".

Parlons de l' "oeil qui jauge", son usage est en vérité double. L'intérêt de jauger quelqu'un du regard n'est pas vraiment d'apprendre des choses sur lui en l'observant, mais bien plus de tirer constat de sa réaction quand au fait de s'être fait jaugé, volé une première chance de faire impression. Cela permettait d'assoir facilement deux catégories de personnes, les aguerries des autres. Qu'on s'offusque, qu'on ignore, qu'on sourit, qu'on réplique, qu'on minaude, qu'on s'inquiète qu'on rougisse... toute réaction était une information à interpréter, une trahison de sa personnalité et non pas de son apparence.

On ne s'étonnera pas d'apprendre qu'il s'agit donc d'un outil aimé d'Akane, falsifiant la donne.
En plus d'en apprendre sur le fond d'une personne, on tend à lui faire croire que seule sa forme nous obsède. Cela tend à donner une double longueur d'avance... dans le meilleur des cas.

Mais il s'agissait quand même de chercher des indices. Le gaillard était bien habillé, du bon goût, des beaux tissus. Si tout les individus étaient ainsi alors les plans du jeune Shinmen seraient à revoir.
La tache serait surement deux fois plus ardue mais indubitablement encore plus bénéfique en cas de réussite.

Akane l'écouta donner son nom et tendre sa main spontanément. Ce qu'il se retint de prendre comme un signe de naïveté, pour le moment. Par contre, il fallait se décider vite.
Il n'est pas dans le naturel d'Akane que de serrer aussi banalement une main, celle d'un inconnu de surcroît. Alors pour ce qui en est de décliner son identité...
Il était plus du genre à feindre le dédain, autant par caprice amusé que pour se délecter de la réaction et interpréter. Mais le cas présent ne l'incitait pas à son jeu habituel. Son interlocuteur pouvant être rodé à de telles pratiques, cela perdrait du goût, il était bien plus intéressant de feindre encore la simplicité matérialiste. Image de lui qu'il avait déjà commencé à donner par son regard désobligeant et relativement (volontairement en fait) impoli.

Il lui tendit la main en retour. Alekseï pouvant y voir un signe d'acceptation : jaugé, pesé, accepté.
Akane n'étant alors plus qu'un stupide pédant déjà partiellement asservi.

Le blondinet repondit sur le ton de la cordialité, avec la même banalité que son interlocuteur. Sans pour autant s'avérer justement poli. Volontairement juste en deça, pas de bonjour, une réplique courte et peu enclin à développer la conversation... laisser l'autre faire en somme Very Happy

"Vous supposez juste, mon taxi vient de disparaître."

Trouvant inopportun de rester ainsi sottement sur le pas de la porte, Akane prit l'initiative de tourner la poignée qui se laissa miraculeusement faire. Le hall se présenta donc, chaleureux, à leurs yeux.

"Je m'appelle Akane." fit-il en cédant le passage à l'anglais dans un geste poli tout en lui rendant son sourire initial. Après tout, on en avait rien à faire de son nom...

"on nous excusera de ne vouloir s'expérimenter si vite à la cryogénisation..."
finit-il pour mettre un terme à 'éventuel malaise qu'aurait pu causer chez Alekseï l'impolitesse d'être entré sans avoir été convié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alekseï Romanov
PNI
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5
Age : 29
Âge virtuel : 17 ans
Spécialisation : Mécanique
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Re: It's a new done, it's new day, it's a new life... (welcome :D   Sam 3 Jan - 5:26

[Tu écris vraiment bien, c’est sympa à lire Wink ]

Le ciel, dont la blancheur se reflétait contre le sol, éclairait la scène d’une désagréable luminosité. En réponse, le visage du jeune homme paraissait plus pâle qu’à l’ordinaire. Toutefois son sourire effaçait tout soupçon de mal être qu’il pourrait ressentir. Son nouvel « ami » n’avait rien de bien poli, dans l’ancienne école d’Aleskeï on l’aurait qualifié de « presque poli ». Toutefois ce genre de détails n’affectait ni l’humeur, ni l’entrain du jeune britannique. N’ayant pas coutume d’examiner ses pairs, le jeune homme ne guettait nullement les signes de personnalité qu’une telle étude pouvait lui apprendre. En cela, il semblait simplet pour beaucoup.
De plus, le milieu doré dont il été issu l’avait pourtant confronté à un monde de compétition, où il fallait mesurer les autres afin de les dominer. Durant des années, le garçon avait adopté une personnalité en conséquence, plaisante pour tous mais fausse. Sa décision par la suite fut de s’affranchir d’une telle pratique. Choix qui pouvait paraitre noble, mais qui allait de pair avec son manque de talent pour l’observation d’une part, et d’autre part sa lenteur à comprendre ses pairs.

Pour en revenir à l’action présente, Aleskeï sera franchement la main de son interlocuteur. Il s’était un peu laissé aller à la familiarité, surtout en terres étrangères, mais ne s’en souciait pas pour le moment. Avoir rencontré une personne de son âge avait ajouté un plus à sa bonne humeur. Son séjour dans la maison des Harukaze l’avait entouré d’enfants et de vieillards, enfin miseà part la belle Aïko.

"Bonne initiative ! "

Le jeune britannique remercia d’un hochement de tête le geste d’Akane, qui les fit entrer dans une chaleur bienvenue. Lui non plus ne voyait pas quiconque tenter de punir leur intrusion à coup de balais. Aleskeï lassait courir son regard sur le hall de sa nouvelle demeure. Il semblait accaparé dans sa découverte, alors qu’une autre idée lui traversait l’esprit.

"C’est plutôt sympa…" commença t’il.

*… mais plutôt petit…* compléta t'il en pensée.

"Tu sais, tu as eus l’air vraiment cool tout à l’heure" . Le jeune homme faisait allusion au geste poli de son interlocuteur, et se tourna vers lui. "Tu dois savoir plaire quand tu veux!" ajouta t’il avec un sourire dépourvu d’arrière pensée.

C’était un compliment de la part de jeune homme, même si cela ressemblait à une simple constatation. L'instant suivant Aleskeï répondait de nouveau à sa curiosité en repérant les lieux. Il du même essuyer ses pieds avant de céder à son envie d’avancer dans la pièce. Personne n’était encore venu les chercher, ce qui n'était pas bon pour les mettre à l'aise.

"Je crains que nous ne devions explorer les lieux nous-mêmes en quête de vie…"


Le commentaire d’Aleskeï se posait sur un ton léger, mais changeait de nouveau le langage que le jeune homme utilisait. Son éducation avait marqué sa façon de parler qui tendait vers le soutenu, alors que sa personnalité l’amenait à une langue du niveau commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's a new done, it's new day, it's a new life... (welcome :D   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's a new done, it's new day, it's a new life... (welcome :D
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire un rond point - Faire un pano
» Construire une autoroute aérienne
» Question sur cities xl 2011
» [Aide] Débloquer tous les bâtiments .
» Astuce pour démarrer le jeu rapidement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mangakusei :: Villa Gakusei :: Entrée-
Sauter vers: